Nos experts dans la presse

Mirabaud aux côtés du MAMCO

Paris Match Suisse, Mars 2017 - La vocation du MAMCO est d'accroître son fonds par des acquisitions de qualité. Dans ce sens il doit être soutenu. Aux côtés de l'Association des Amis du MAMCO et d'autres donateurs, Mirabaud est désormais un nouveau parrain.

Notre partenariat avec le MAMCO a pour but de renforcer le centre névralgique de l'art contemporain à Genève en l'accompagnant dans l'acquisition d'œuvres d'art, sans toutefois s'immiscer dans les décisions d'achat. Une suite logique qui s'inscrit dans la continuité d'une passion d'un collectionneur, ancien associé de la banque et également l'un des membres fondateurs du MAMCO.

Le monde de l'art est à l'image d'un écosystème. Le musée étant l'endroit où l'on expose des oeuvres aux côtés de piliers comme les foires, tournées vers le négoce et les galeries, lieux des artistes. Dans cette logique, il n'y a pas de musées s'il n'y a pas d'artistes. Il n'y a pas d'artistes s'il n'y a pas de galeries pour les promouvoir et les vendre. Et finalement, pour que tout ce système fonctionne, il faut des foires.

La présence du MAMCO à artgenève signe une première pour l'institution. A cette occasion, elle s'est propulsée dans le marché, un acte d'importance pour Genève et la Romandie. Le fait que le MAMCO ait acheté des oeuvres à artgenève permet à la foire de se développer, aux galeries de faire des affaires et ainsi de maintenir vivant tout un écosystème qui fonctionne autour des collectionneurs.

Mirabaud, à travers sa collection d'art, s'intéresse à promouvoir des hommes et des femmes qui défendent des valeurs. C'est le cas notamment de Omar Ba, artiste-peintre sénégalais qui vit depuis 2003 à Genève et dont nous vous présentons un coup de cœur à travers l'œuvre (Conquistadors, 2013).

Peintre expressif et narratif, Omar Ba dévoile une maîtrise de la composition et de la couleur. Le langage de son oeuvre est contemporain et global. Un univers qui part de l'Afrique, faisant référence aux colonies, à l'armée, à la guerre et aux souffrances de ce continent. Il y associe les Etats-Unis, la France et l'ONU, tout comme les religions et leurs confusions (paganisme, judaïsme et christianisme). On y voit la présence d'un roi ou d'un dieu, dans un langage qui parle des rapports de pouvoir et du monde en général. Il y a dans cette peinture un engagement politique et social d'une grande ouverture. Des thèmes que nous partageons.

Nous vous invitons à découvrir l'univers de Omar Ba, à travers un court métrage exclusif, qui s'inscrit dans une série de portraits d'artistes ayant un lien avec la collection Mirabaud (www.mirabaud.com/omar-ba). Mirabaud vous souhaite de belles rencontres avec l'art contemporain.

Par Lionel Aeschlimann, Associé gérant de Mirabaud et CEO de Mirabaud Asset Management. Paru dans Paris Match Suisse, édition du mois de mars 2017.