Culture

Omar Ba : une démarche artistique mêlant souvenirs d’Afrique et images de vécu en Occident

L’univers d’Omar Ba, artiste né au Sénégal vivant aujourd’hui à Genève, est peuplé de créatures hybrides qui s’offrent à nous sous des atours hiératiques, sur des fonds généralement noirs.

Jaillissant de l’obscurité, des touches de couleur viennent trancher avec la surface, révélant des figures aux traits mystérieux. Ces œuvres racontent une histoire destinée à abolir les frontières entre l’Afrique et l’Europe, le passé et le présent, le bien et le mal.

BIOGRAPHIE

Omar Ba est né au Sénégal en 1977. Après avoir suivi une formation artistique dans son pays d’origine, il obtient un diplôme postgrade de l’École Supérieure des Beaux-Arts à Genève en 2005, complétant son cursus, quelques années plus tard, par un diplôme de l’École Cantonale d’Art Visuel du Valais, à Sierre, en Suisse. En 2010, son œuvre est exposée à la galerie Guy Bärtschi. En 2011, il se voit décerner le Swiss Art Award. 2013 est une année particulièrement foisonnante pour Omar Ba, avec une exposition majeure au CentrePasquArt à Bienne en Suisse, ainsi que la présentation de son œuvre à la galerie Liste 18 à Art Basel. Il est cette même année exposé à la FIAC de Paris et invité pour une résidence artistique et une exposition à l’Institut français de Dakar, au Sénégal. Un catalogue de son œuvre est publié début 2014. Omar Ba vit et travaille à Genève.

L’ARTISTE ET SON ŒUVRE

L’univers d’Omar Ba est peuplé de créatures hybrides qui s’offrent à nous sous des atours hiératiques, sur des fonds généralement noirs. Jaillissant de l’obscurité, des touches de couleur viennent trancher avec la surface, révélant des figures aux traits mystérieux, souvent ceux d’une vache, d’un hérisson, d’un poisson, d’un tigre, d’un âne ou d’un autre animal. Les messagers missionnés par l’artiste contrastent majestueusement avec le fond noir sur lequel il applique ses couleurs. Ces œuvres racontent une histoire destinée à abolir les frontières entre l’Afrique et l’Europe, le passé et le présent, le bien et le mal. Souvent peintes sur du carton ondulé, un matériau rigide que l’artiste affectionne particulièrement, les compositions regorgent de détails d’une grande précision, tels que médailles, paysages, feuilles et autres plantes formant un corpus fécond pouvant donner lieu à divers niveaux d’interprétation.

La palette de l’artiste englobe une série de touches éblouissantes qui, tels des charbons ardents, ne font qu’enflammer la dynamique des formes et des compositions. Sa démarche artistique mêle souvenirs d’Afrique et images de vécu en Occident.

La modernité– incarnée par des pylônes, des trains et des forages pétroliers – s’empare parfois de ces compositions campant une nature affaiblie et fragile. Les titres choisis par l’artiste ajoutent une dimension d’interprétation supplémentaire, inscrivant les œuvres dans l’histoire universelle du monde. De par les connections et les grilles de lecture multiples qu’elle propose, la peinture d’Omar Ba transcende les anciens clivages culturels, permettant d’ajouter diverses couches de sens. Ses œuvres traitent de situations dans lesquelles il est impossible de distinguer qui sont les meurtriers, les tyrans et les victimes.

Cette dualité en dit également long sur l’analyse et la démarche artistique, tandis que la richesse du vocabulaire de l’artiste crée des surprises visuelles alimentant un univers artistique à nul autre pareil. Omar Ba s’est établi en Suisse, puisant l’inspiration dans son environnement neutre et ses superbes paysages. Le résultat : des œuvres percutantes porteuses d’un message universel.