Innovation

L’excellence suisse appliquée à la voile

L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) travaille depuis de nombreuses années sur des projet «voile», notamment avec Bertrand Cardis et le chantier naval Décision.

Si l’institution scientifique se défend d’avoir une expertise en architecture navale, elle revendique des savoirs qui s’appliquent aussi à ce domaine. La collaboration avec le team Alinghi pour la Coupe America a en effet créé une émulation que Pascal Vuilliomenet, collaborateur à la vice-présidence pour l’innovation et la valorisation à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, n’est pas près d’oublier.

«L’intérêt sur un tel projet, c’est la complexité et la diversité des sujets. Cela permet une approche multidisciplinaire et une importante possibilité d’innover. C’est très riche.» De fait, pour mener à bien cette aventure, une dizaine de laboratoires ont collaboré pour la première fois, avec le succès que l’on connaît. Voici quelques-uns de leurs grands axes de travail, qui ont contribué à la victoire d’Alinghi et permis à la technologie de faire un bond en avant.