La devise de Genève – "Post tenebras Lux" (après les ténèbres la lumière) – prend tout son sens avec le festival "Geneva Lux" qui, pendant la période de l’année où les nuits sont les plus longues, met en valeur des rues et certains édifices grâce à des œuvres lumineuses.

A l’occasion de la 4ème édition de ce festival, 22 créations artistiques éclairent Genève et permettent aux habitants et aux visiteurs de ressentir différemment la Ville.

L’œuvre monumentale qui illumine la façade de Mirabaud s’intitule "How High You Can Count" et a été conçue par l’artiste fribourgeoise Emilie Ding. Les tubes luminescents qui la constituent représentent un hommage abstrait à la compositrice Pauline Oliveros, fondatrice du concept de Deep Listening qui vise à différencier l'entendu de l'écouté, deux façons de traiter la même information sonore.

Les six formes rythmées qui serpentent entre les fenêtres du bâtiment naissent d’un protocole qui, à la manière d'un code, traduit au format JJ/MM/AAAA, les dates de naissance et de mort de celle qui fut l’une des figures les plus importantes de la musique d’avant-garde américaine.

"Geneva Lux" - Festival de lumières jusqu’au 14 janvier 2018.

www.ville-ge.ch/genevaluxfestival/

Galerie

Geneva Lux 2017

Portrait

Emilie Ding

Emilie Ding est née en 1981 à Fribourg. Elle vit et travaille entre Genève et Berlin. Diplômée en 2008 de la Haute école d’art et de design (HEAD) de Genève, Emilie Ding a exposé dans de nombreux espaces d’art contemporains en Suisse et à l’étranger, dont le Musée d’art moderne et contemporain de Genève, la Aargauer Kunsthaus, le Centre d’art contemporain de Genève ou le Palais de Tokyo à Paris.