Communiqués

Mirabaud Securities développe des solutions innovantes de négoce électronique et de sous-traitance des transactions

Londres, le 21 février 2017 - Pour répondre aux besoins de sa clientèle confrontée aux nouvelles exigences imposées par MiFID II, Mirabaud Securities mise sur l'innovation.

La révision de la directive sur les Marchés d’instruments financiers a introduit des charges réglementaires et opérationnelles complexes. A titre d’exemple, le résultat du mécanisme de double plafond introduit par MiFID II sera sans doute la fragmentation accrue du marché dans toute l’Europe, accompagnée d’une agrégation des liquidités et de défis pour la mesure des performances qui découleront du régime d’internalisateur systématique.

Afin de proposer des solutions performantes et compatibles avec la nouvelle réglementation, Mirabaud Securities a enrichi son offre d’exécution en lançant notamment une plate-forme de négoce électronique hautement sophistiquée. Grâce à l’utilisation d’une infrastructure de routage totalement indépendante, Mirabaud est à même d'offrir des performances exceptionnelles pour sa clientèle, tout en intégrant son expertise en matière de structure des marchés au sein de stratégies de recherche de liquidités.

«MiFID II a introduit une toute nouvelle série d’obstacles pour nos clients, en particulier au regard de l’exécution des transactions et de la gestion des liquidités», déclare Jason Rand, Global Head of Trading chez Mirabaud Securities. «L’innovation est cruciale dans cet environnement et nous en avons fait notre priorité absolue pour offrir à nos clients une plate-forme de négoce électronique qui améliore grandement les performances de l’exécution des ordres et les capacités d’approvisionnement en liquidités.»

Etant donné que l’adaptation aux nouvelles réglementations devrait coûter en 2017 plus de 2 milliards de dollars aux professionnels du secteur, les gestionnaires de fonds externalisent de plus en plus tout ou partie de leurs fonctions de négoce à des prestataires de services tiers, ce qui permet d’accroître leur efficacité opérationnelle. Ce modèle fonctionne très bien aux Etats-Unis et gagne en importance en Europe. Permettre aux gestionnaires de centraliser leurs activités de négoce, tout en simplifiant la gestion des relations avec les courtiers et en maîtrisant les coûts, est une promesse qui séduit. 

«Qu’il s’agisse de se décharger du risque opérationnel, de réduire les frais généraux, de garantir l’accès aux nouvelles technologies de négoce ou de tirer parti de l’expertise d’une table de négoce expérimentée, le modèle de l’externalisation des transactions offre une flexibilité et une transparence réelles», ajoute Jason Rand. «Nos clients bénéficient de l’accès au marché mondial et d’une couverture 24 h/24 par le biais d’une plate-forme neutre.»

Le principal défi pour les banques et gérants d'actifs consiste à trouver un prestataire capable et résolu à fournir un modèle de service durable. Mirabaud Securities estime que pour assurer leur réussite, les entreprises de courtage externalisées devront adopter une approche de «service complet» pour couvrir l’ensemble des objectifs et des besoins des clients.

«Le courtage externalisé reste l’un de nos segments qui connaissent les plus forts taux de croissance. Associé à notre vaste gamme de services d’exécution et à notre capacité à fournir des services de haute qualité à des prix compétitifs, nous pensons qu’il va suivre la même évolution en 2017», conclut Jason Rand.